Document d’orientation par le Président de l’Orchestre

REDYNAMISER   L’ORCHESTRE   SYMPHONIQUE

De la Communauté Urbaine    Le Creusot  /  Montceau-les-Mines

 

 

Document d’orientation

 

Constat

Le repli institutionnel ainsi que la  faiblesse des recrutements de musiciens à cordes au sein de l’orchestre symphonique dans les années 2000 a entrainé son déclin. L’effectif de musiciens à cordes étant passé de 42 à 7 en une décennie. Cette situation nous incite à entreprendre une démarche de redynamisation de l’ensemble des cordes et d’affirmation de son identité en tant qu’orchestre symphonique.

Ce qui a changé et que nous devons prendre en compte, c’est le mode vie de notre société, notamment chez les jeunes et il serait illusoire de croire que l’on pourrait, avec le même mode de fonctionnement, augmenter  ses effectifs, enrichir son répertoire, accroître son audience et ainsi, contribuer à la valorisation de l’image du territoire.

 

Le socle des valeurs qui caractérise cet Orchestre reste d’actualité :

– les pratiques en amateur (encadrement de musiciens professionnels dans tous les   pupitres).

– son enracinement tant sur le bassin minier de Montceau qu’au Creusot.

– la diffusion d’un répertoire classique et contemporain.

– l’accueil d’élèves en cursus de formation au sein de Conservatoires Régionaux et Nationaux.

– le partenariat musical avec le tissu artistique du territoire.

– L’accueil, de jeunes talents qui ayant obtenu une médaille d’Or d’un C.C.R. ou après un cursus dans un Conservatoire National Supérieur, recherchent une structure symphonique leur permettant d’entretenir et développer leur potentiel artistique.

Ce qui a changé : c’est :

– le passage du repli institutionnel à l’ouverture partenariale.

– le concours d’une violoniste de l’O.N.L.( Orchestre national de Lyon) qui intéressée par le document d’orientation pour les 10 années à venir, a mobilisé son réseau de musiciens à cordes professionnels. Ainsi, ce sont 5 musiciens à cordes de l’O.N.L., 2

remplaçants réguliers, 2 chambristes et 2 professeurs de conservatoires municipaux qui, avec le Chef d’Orchestre, constituent l’encadrement des pupitres de cordes.

– La responsabilité musicale confiée à trois personnes, le Chef d’Orchestre, la première violon ainsi que la violoniste de L’ O.N.L.

– Offrir à tous les musiciens un espace de liberté permettant à chacun de développer son potentiel artistique. La liberté, c’est l’oxygène de l’intelligence, de la créativité de l’imagination.

–  la rémunération identique de tous les professionnels.

– le plus important : l’Etat d’esprit qui anime l’ensemble des musiciens. L’objectif poursuivi n’est pas la recherche de performance ce serait illusoire, mais d’établir des relations de confiance propices au  plaisir de faire de la musique ensemble qui, partagé avec le public, engendre d’intenses moments de bonheurs musicaux.

– la diversité des membres de l’orchestre, tant par l’âge que par l’origine.

– en 3 ans l’effectif des cordes est passé de 7 à 34 musiciens.

 

Le Président

Albert BOUDOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *